Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens 2017

vendredi 15 septembre 2017

Un groupe qui a marqué l’histoire musicale québécoise et canadienne-française sera honoré par ses pairs le 23 septembre prochain pour l’ensemble de son œuvre. Beau Dommage et l’auteur-compositeur Stéphane Venne seront intronisés au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens (PACC) à l’occasion d’une cérémonie qui se tiendra au Massey Hall de Toronto.

Les chanteurs Neil Young et Bruce Cockburn accéderont eux aussi au panthéon ce jour-là, événement qui sera marqué par des prestations de Damien Robitaille, Daniel Lavoie, Élage Diouf, France D’Amour, Florence K et Julie Payette du côté francophone.

Dans un communiqué officiel suite à l’annonce de son intronisation, le groupe Beau dommage a déclaré : « Pendant près d’un siècle, de Madame Bolduc à Louis-Jean Cormier, des milliers d’artistes ont chanté et chantent encore, jour après jour, en français, la véritable âme de notre peuple. Pour nous, cet honneur représente la souriante ténacité de la chanson québécoise. »

Pierre Huet, auteur prolifique du groupe a gracieusement accepté de répondre aux questions du journal Le Métropolitain.

Que représente pour lui l’intronisation de Beau Dommage au Panthéon ? : « La reconnaissance de nos pairs comme quoi nous avons contribué au paysage musical du pays. Nous sommes fiers et nous accueillons cela avec plaisir et humilité. Quand les gens qui font le même métier que toi te disent « c’est bon ce que tu fais », ça fait toujours plaisir ».

De l’ensemble de sa carrière avec le groupe, il souligne sa fierté de constater la durabilité de leurs chansons. « Nos succès continuent à tourner encore aujourd’hui à la radio et les gens aiment toujours nos chansons. C’est pour moi la chose la plus gratifiante. » Pour l’auteur de Ginette et Le Blues d’la métropole, entre autres, c’est la chanson Montréal écrite avec la musique de Robert Léger qui représente mieux le groupe. « Nous voulions dans ce texte rendre compte du Montréal de notre jeunesse, à une époque où le retour à la terre était bien populaire. Nous étions fiers de vivre dans une ville comme Montréal. Je voulais témoigner de ce sentiment avec ce texte. »

Des chansons, il en a écrites beaucoup dans sa carrière et il raconte qu’à l’époque où tout a commencé pour le groupe, certains de ses succès sont nés d’une collaboration assez unique entre lui et Michel Rivard. « Quand nous sommes partis de chez nos parents pour vivre ensemble en appartement sur le plateau Mont-Royal, je commençais mes premiers textes et comme Michel était mon colocataire, je les lui laissais sur son oreiller pour qu’il compose la musique et un soir, à 2 h du matin, c’est de cette façon que Michel a composé la musique du Blues d’la métropole qui est devenu un succès instantané. »

Quant à la chanson Ginette dont la musique a aussi été composée par son ami Michel, l’auteur voulait rendre hommage à cette période de la chanson pop québécoise où les Louvain, Lautrec et Lalonde donnaient des prénoms comme titres à leurs 45 tours telles les chansons Sylvie, Louise, Gina ou Manon. « Du même coup, c’était un clin d’oeil à ma mère qui, toute sa vie, s’est appelée Yvette, et une bonne partie de celle-ci Yvette Huet, en plus. Pire encore quand certains voisins persistaient à prononcer le Huet à la française, soit « Huette ».

Éditeur du magazine Croc durant onze ans, Pierre Huet écrit présentement un « best of » de ses textes publiés dans la défunte publication. « Je donne aussi un coup de main à Gilbert Rozon qui écrit sa biographie. Je continue à écrire et bien entendu à voir mes bons amis de Beau Dommage. » Il a confirmé que le 23 septembre à Toronto, tous les membres du groupe devraient être présents pour la cérémonie d’intronisation, même Pierre Bertrand dont la conjointe est décédée récemment. Pour participer à cet événement, les billets disponibles sont en vente sur les sites www.intronisationpacc.ca et www.masseyhall.com.

Source: lemetropolitain.com

Retour aux nouvelles

Suivez Florence K sur Instagram